Polyclinique Reims-Bezannes

Adresse

109, rue Louis Victor de Broglie
51430 Bezannes

Tramway : Arrêt Polyclinique Reims-Bezannes
Ligne  B

  • 49.217
  • 4.00008
  • Tél. 03 52 15 16 17

    Admission

    Capacité d'accueil

    Charte de la personne hospitalisée

    Direction

    Droits du patient

    Hospitalisation

    Plan d'accès

    Plateau technique

    Sortie

    Votre visite

    Admission

    Votre pré-admission, une étape obligatoire pour votre séjour

    Avant votre entrée, vous devez réaliser votre préadmission pour cela 2 possibilités :

    • Par courrier à l’adresse suivante : Polyclinique Reims-Bezannes, Bureau des préadmissions 109, rue Louis Victor de Broglie, 51430 Bezannes
    • Au bureau des préadmissions situé Bâtiment H RDC (ouvert du lundi au vendredi de 08h à 18h)

    Documents nécessaires à la préadmission

    • Convocation
    • Carte Vitale ou Attestation de carte vitale
    • Pièce d’identité ou passeport (permis de conduire non accepté)
    • Carte de mutuelle ou attestation mutuelle
    • Attestation de CMU (Couverture maladie universelle)
    • Feuilles d’accident de travail

    Pour un coup de pouce administratif, vous avez la possibilité de souscrire un forfait qui vous déchargera des formalités administratives (6€).

    Votre entrée

    Le jour de l’entrée, présentez-vous à l’hôtesse d’accueil, à l’entrée principale de l’établissement. Elle saura vous guider pour obtenir toute information sur votre séjour.

    Documents nécessaires à l’entrée

    • Convocation
    • Carte Vitale ou Attestation Carte vitale
    • Pièce d’identité ou passeport (permis de conduire non accepté)
    • Carte de mutuelle ou attestation mutuelle
    • Attestation de CMU (Couverture maladie universelle)
    • Feuilles d’accident de travail

    Lors de votre entrée veuillez-vous munir

    • de votre carte de groupe sanguin, radios,
    • des résultats des examens qui vous ont été prescrits en vue de votre hospitalisation.
    • du carnet de santé pour les moins de 15 ans,
    • de vos effets personnels
    • Si vous êtes sous traitement médical, votre dernière ordonnance ainsi que le traitement en cours dans l’emballage d’origine si possible.
    • les effets personnels des enfants (changes, biberons, etc…).

    Les frais

    Les frais de séjour à régler, comprennent :

    • le forfait journalier obligatoire, sauf pour les accidents de travail,
    • le ticket modérateur si vous n’êtes pas pris en charge à 100%,
    • le supplément éventuel pour chambre particulière,
    • les suppléments que vous aurez demandés (télévision, téléphone, lit accompagnant, repas accompagnant, forfait administratif…).

    Les praticiens qui assurent vos soins peuvent avoir opté pour le secteur conventionnel avec dépassements d’honoraires.

    Votre chambre

    Vous pouvez demander une chambre particulière, elle vous sera attribuée le jour de votre entrée en fonction des disponibilités. Nous vous proposons différents types de chambres, veuillez consulter notre carte tarifaire.

    En cas d’indisponibilité de celle-ci, vous serez temporairement hospitalisé(e) en chambre à deux lits.

    Nous procéderons à votre changement pour une chambre particulière dans les meilleurs délais et selon les disponibilités.

    Téléphone

    Toutes les chambres sont équipées du téléphone. Lors de votre entrée, il vous suffira de demander (si vous souhaitez) une mise à disposition du téléphone.

    Un code confidentiel d’accès au réseau vous sera attribué (à mettre à l’abri des regards indiscrets). Vous pourrez alors passer vos communications à tout moment.

    Vous aurez à régler un forfait de mise à disposition de l’installation et du terminal permettant d’accéder au service téléphonique, ainsi que vos communications comptabilisées automatiquement.

    Un correspondant extérieur peut vous joindre :

    • Soit par l’intermédiaire de l’opératrice de la clinique (pendant les heures d’ouverture). Votre correspondant doit alors composer le 03 52 15 16 17.

    • Soit directement en composant le numéro de téléphone de votre chambre qui vous aura été remis à l’ouverture de ligne          

    Télévision et WIFI

    Toutes les chambres sont équipées de téléviseur. La location sera à régler à la sortie. Le WIFI est inclus dans l’offre de chambre seule, dans le cas contraire vous devez en faire la demande à la boutique située dans le hall principal.

    Si vous êtes dans une chambre à deux lits, vous bénéficierez de votre propre téléviseur muni d’un casque audio. Veillez à ne pas déranger votre voisin. Après 20h, il est impératif d’user de cet appareil avec discrétion.

    Capacité d'accueil

    Hospitalisation complète

    320 lits en hospitalisation complète

    • 154 lits de chirurgie
    • 54 lits de médecine
    • 42 lits au pôle lourd
      • 10 lits de réanimation
      • 12 lits USIC
      • 20 lits USC
    • 58 lits d’obstétrique
    • 12 lits de néonatologie

    Hospitalisation ambulatoire

    60 places en chirurgie ambulatoire

    • 2 box à 3 lits
    • 2 box à 2 lits
    • 33 box à 1lit
    • 17 lits (aile 1er Sud)

    Urgences

    4 box et 6 places UHCD

     

    Charte de la personne hospitalisée

    L’activité de notre établissement se déroule dans l’esprit de la Charte de la personne hospitalisée. Le document intégral de la charte de la personne hospitalisée est accessible sur le site internet : www.sante.gouv.fr. Il peut être également obtenu gratuitement, sans délai, sur simple demande, auprès du service chargé de l’accueil de l’établissement.

    (Circulaire no DHOS/E1/DGS/SD1B/SD1C/SD4A/2006/90 du 2 mars 2006, relative aux droits des personnes hospitalisées)

    1. Toute personne est libre de choisir l’établissement de santé qui la prendra en charge, dans la limite des possibilités de chaque établissement. Le service public hospitalier est accessible à tous, en particulier aux personnes démunies et, en cas d’urgence, aux personnes sans couverture sociale. Il est adapté aux personnes handicapées.
       
    2. Les établissements de santé garantissent la qualité de l’accueil, des traitements et des soins. Ils sont attentifs au soulagement de la douleur et mettent tout en œuvre pour assurer à chacun une vie digne, avec une attention particulière à la fin de vie.
       
    3. L’information donnée au patient doit être accessible et loyale. La personne hospitalisée  participe aux choix thérapeutiques qui la concernent. Elle peut se faire assister par une personne de confiance qu’elle choisit librement.
       
    4. Un acte médical ne peut être pratiqué qu’avec le consentement libre et éclairé du patient. Celui-ci a le droit de refuser tout traitement. Toute personne majeure peut exprimer ses souhaits quant à sa fin de vie dans des directives anticipées.
       
    5. Un consentement spécifique est prévu notamment pour les patients participants à la recherche biomédicale, pour le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain et pour les actes de dépistage.
       
    6. Une personne à qui il est proposé de participer à une recherche biomédicale est informée, notamment sur les bénéfices attendus et les risques prévisibles. Son accord est donné par écrit. Son refus n’aura pas de conséquences sur la qualité des soins qu’elle recevra.
       
    7. La personne hospitalisée peut, sauf exceptions prévues par la loi, quitter à tout moment l’établissement, après avoir été informée des risques éventuels auxquels elle s’expose.
       
    8. La personne hospitalisée est traitée avec égards. Ses croyances sont respectées. Son intimité doit être préservée ainsi que sa tranquillité.
       
    9. Le respect de la vie privée est garanti à toute personne ainsi que la confidentialité des informations personnelles, administratives, médicales et sociales qui la concernent.
       
    10. La personne hospitalisée (ou ses représentants légaux) bénéficie d’un accès direct aux informations de santé la concernant. Sous certaines conditions, ses ayants droit en cas de décès bénéficient de ce même droit.
       
    11. La personne hospitalisée peut exprimer des observations sur les soins et sur l’accueil qu’elle a reçu. Dans chaque établissement, une commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge veille, notamment, au respect des droits des usagers. Toute personne dispose du droit d’être entendue par un responsable de l’établissement pour exprimer ses griefs et de demander réparation des préjudices qu’elle estimerait avoir subi dans le cadre d’une procédure de règlement amiable des litiges et/ou devant les tribunaux.

    Direction

    Directeur : Monsieur Jean-Jacques Lemoine
    jjlemoine@groupe-courlancy.com

    Directrice des Soins Infirmiers : Madame Laurence BLIN-NOUVEAU

    Président de CME : Dr Ghislain Schmitt
    gschmitt@groupe-courlancy.com

     

    Droits du patient

    Accès au dossier médical                            

    Conformément aux dispositions du code de santé publique, le dossier médical peut être demandé par la personne concernée par l’hospitalisation, son ayant droit en cas de décès de cette personne, la personne ayant l’autorité parentale, le tuteur ou le cas échéant, par le médecin qu’une de ces personnes a désigné comme intermédiaire.

    Il sera communiqué sur demande écrite par lettre recommandée.

    Cependant, pour pouvoir satisfaire à une demande, et conformément aux dispositions du code de santé publique, doivent être joints les renseignements suivants :

    • preuve de votre filiation en joignant une photocopie du livret de famille,
    • une photocopie de votre carte d’identité recto/verso,
    • motif de la demande : faire valoir des droits, connaître les causes du décès, réhabiliter la mémoire du défunt…

    Modalités de conservation des dossiers :

    L’ensemble des informations administratives et médicales vous concernant constitue le dossier du patient dont le contenu est couvert par le secret médical. A l’issue de votre hospitalisation, le dossier est conservé par l’établissement. Le Directeur veille à ce que toutes les dispositions soient prises pour assurer la garde et la confidentialité des informations de santé recueillies au cours de votre séjour. Tous les dossiers sont archivés dans des locaux sécurisés.

    Informatique et libertés

    L’établissement dispose d’un système informatique destiné à faciliter la prise en charge et la gestion des dossiers des patients, et à réaliser des analyses d’activité à usage interne ou réglementaire. Les informations à caractère personnel qui vous sont demandées feront l’objet d’un enregistrement informatique.

    Ces informations sont réservées :

    • à l’équipe médicale qui vous suit, et le partage de ces informations entre professionnels de santé se fait dans le cadre de la coordination et de la continuité de soins, et/ ou dans le but de déterminer la meilleure prise en charge,
    • et aux services administratifs et de facturation pour les données administratives.

    Lorsqu’une personne est prise en charge par une équipe de soins dans un établissement de santé, les informations la concernant sont réputées confiés par le patient à, l’ensemble de l’équipe.

    L’utilisation de ces données se fera selon le principe du droit au respect de la vie privée, à la confidentialité des informations et au secret professionnel en application de l’article L1110-4 du CSP. Ces données pourront faire l’objet de traitements automatisés dans les conditions fixées par la loi relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés du 06 janvier 1978 modifiée.  Leur utilisation et leur transmission sont soumises au règlement intérieur du Département de l’Information Médicale et sont protégées par le secret médical.

    Vous êtes en droit de vous opposer pour des raisons légitimes au recueil et au traitement des données vous concernant (réf article R6113-7 du CSP) ainsi que de vous opposer à l’échange et au partage des informations vous concernant (réf article L1110-4 du CSP). Vous bénéficiez également du droit de faire rectifier ou supprimer des informations erronées.

    Hospitalisation des mineurs et des personnes sous tutelles

    Pour les mineurs ou les personnes sous tutelle admis à la clinique, une autorisation d’intervention est demandée aux parents ou au tuteur légal. Cette autorisation doit être dûment signée. Tout mineur hospitalisé doit être accompagné d’un de ses parents ou de son tuteur légal (de même que pour sa sortie). (Loi n° 2002-303 du 4 mars 2002)

    Le droit à la confidentialité des soins pour les mineurs

    Le médecin peut se dispenser d’obtenir le consentement des titulaires de l’autorité parentale si le mineur s’oppose expressément à leur consultation. Toutefois, le médecin doit dans un premier temps tenter d’obtenir le consentement du mineur lors de cette consultation. Si le mineur maintient son opposition, il doit néanmoins se faire accompagner de la personne majeure de son choix.

    Personne de confiance

    (Loi n° 2002-303 du 4 mars 2002)

    Pendant votre séjour, vous pouvez désigner, par écrit, une personne de votre entourage en qui vous avez toute confiance, pour vous accompagner tout au long des soins et des décisions à prendre. Cette personne, que l’établissement considérera comme votre « personne de confiance », sera consultée dans le cas où vous ne seriez pas en mesure d’exprimer votre volonté ou de recevoir l’information nécessaire à cette fin. Elle pourra en outre, si vous le souhaitez, assister aux entretiens médicaux afin de participer aux prises de décision vous concernant. Sachez que vous pouvez annuler votre désignation ou en modifier les termes à tout moment.

    Les directives anticipées

    Art L.1111-11 du CSP

    Toute personne majeure peut, si elle le souhaite, rédiger des directives anticipées pour le cas où, en fin de vie, elle serait hors d’état d’exprimer sa volonté.

    Ces directives indiquent ses souhaits concernant les conditions de limitation ou d’arrêt de traitement. Elles seront consultées préalablement à la décision médicale et leur contenu prévaut sur tout autre avis non médical.

    Si vous souhaitez que vos directives soient prises en compte, sachez les rendre accessibles au médecin qui vous prendra en charge au sein de l’établissement.

    Examen des plaintes et réclamations

    Art. R. 1112.91 CSP – « Tout usager d’un établissement de santé doit être à même d’exprimer oralement ses griefs auprès des responsables des services de l’établissement. En cas d’impossibilité ou si les explications reçues ne le satisfont pas, il est informé de la faculté qu’il a soit d’adresser lui-même une plainte ou réclamation écrite au représentant légal de l’établissement, soit de voir sa plainte ou réclamation consignée par écrit, aux mêmes fins. Dans la seconde hypothèse, une copie du document lui est délivrée sans délai ».

    Afin de pouvoir exprimer vos griefs, vous pouvez demander à rencontrer le responsable du service concerné. En cas d’impossibilité de faire valoir oralement vos griefs ou si les explications qui vous sont données ne vous satisfont pas, vous conservez la faculté d’adresser une plainte ou réclamation écrite à Madame, la directrice de l’établissement, responsable légale de l’établissement.

    Vous pouvez également, à cette occasion, voir votre plainte ou réclamation consignée par écrit aux fins d’être adressée au responsable d’établissement. Vous recevrez alors sans délai copie du document ainsi réalisé.

    Art. R 1112.92 CSP – « L’ensemble des plaintes et réclamations écrites adressées à l’établissement sont transmises à son représentant légal. Soit ce dernier y répond dans les meilleurs délais, en avisant le plaignant de la possibilité qui lui est offerte de saisir un médiateur, soit il informe l’intéressé qu’il procède à cette saisie ».

    «Le médiateur médecin est compétent pour connaître les plaintes ou réclamations qui mettent exclusivement en cause l’organisation des soins et le fonctionnement médical du service tandis que le médiateur non médecin est compétent pour connaître les plaintes ou réclamations étrangères à ces questions.

    Dans la mesure où votre plainte intéresse les deux médiateurs, ils sont simultanément saisis ».

    Votre plainte ou réclamation doit être adressée à Monsieur le Directeur de l’établissement. Ce dernier y répondra dans les meilleurs délais et pourra procéder à la saisine du médiateur.

    Vous avez également la possibilité de saisir le médiateur dans les suites de la plainte ou réclamation adressée par écrit à l’établissement. Vous pouvez saisir le médiateur médecin dans la mesure où votre plainte ou réclamation met exclusivement en cause l’organisation des soins et le fonctionnement médical.

    Vous pouvez en revanche saisir le médiateur non médecin si votre plainte ou réclamation est étrangère à ces questions. Dans la mesure où votre plainte intéresse les deux médiateurs, ils peuvent simultanément être saisis.

    Art. R 1112.93 CSP – « Le médiateur, saisi par le représentant légal de l’établissement ou par l’auteur de la plainte ou de la réclamation, rencontre ce dernier. Sauf refus ou impossibilité de la part du plaignant, la rencontre a lieu dans les huit jours suivant la saisine. Si la plainte ou la réclamation est formulée par un patient hospitalisé, la rencontre doit intervenir dans toute la mesure du possible avant sa sortie de l’établissement. Le médiateur peut rencontrer les proches du patient s’il l’estime utile ou à la demande de ces derniers ». Vous serez reçu(e) par le médiateur dans les 8 jours suivant la saisine ou, dans la mesure du possible, avant le terme de votre hospitalisation si votre plainte ou réclamation est formulée alors que vous êtes encore hospitalisé(e). A leur demande ou si le médiateur l’estime utile, vos proches pourront rencontrer le médiateur.

    Art. R. 1112.94 CSP – « Dans les huit jours suivant la rencontre avec l’auteur de la plainte ou de la réclamation, le médiateur en adresse le compte rendu au président de la commission qui le transmet sans délai, accompagné de la plainte ou de la réclamation, aux membres de la commission ainsi qu’au plaignant.

    « Au vu de ce compte rendu et après avoir, si elle le juge utile, rencontré l’auteur de la plainte ou de la réclamation, la commission formule des recommandations en vue d’apporter une solution au litige ou tendant à ce que l’intéressé soit informé des voies de conciliation ou de recours dont il dispose. Elle peut également émettre un avis motivé en faveur du classement du dossier ».

    « Dans le délai de huit jours suivant la séance, le représentant légal de l’établissement répond à l’auteur de la plainte ou de la réclamation et joint à son courrier l’avis de la commission. Il transmet ce courrier aux membres de la commission ».

    Le Président de la CRU vous transmettra sans délai le compte rendu rédigé par le médiateur dans les 8 jours suivant votre rencontre.

    Au vu de ce compte rendu et après vous avoir rencontré si elle le juge utile, la CRU formulera selon le cas :

    • Des recommandations en vue d’apporter une solution à votre litige ;

    • Des recommandations tendant à ce que vous soyez informé(e) des voies de conciliation ou de recours dont vous disposez ;

    • Un avis motivé en faveur du classement de votre dossier.

    Toute plainte ou réclamation est à adresser à l’attention de la Directrice de l’établissement.

    Hospitalisation

    Vous serez pris(e) en charge par l’équipe soignante qui vous présentera votre nouvel environnement. Vous identifierez les membres du personnel par leur tenue (code couleur).

    Notre établissement est un terrain de stage. Au cours de votre hospitalisation, vous serez amené à rencontrer des étudiants de différentes écoles. Ils se présenteront à vous et vous demanderont l’autorisation de participer à vos soins.

    Le déroulement

    Le jour de votre intervention, après une douche avec un savon antiseptique ou doux, vous serez invité à revêtir des vêtements à usage unique fournis par l’établissement et exclusivement réservés au passage au bloc opératoire. Le personnel infirmier vous prendra en charge pour la prémédication et vous indiquera un horaire théorique de passage au bloc opératoire.

    Vous serez emmené par le brancardier ou le personnel soignant du service vers le bloc opératoire où vous serez accueilli par une infirmière ou le médecin qui vous posera de nouveau les questions sur votre identité, intervention chirurgicale à subir et côté à opérer.

    A l’issue de votre intervention vous serez conduit en salle de surveillance post-interventionnelle où l’équipe médicale et soignante surveillera votre réveil.  Une fois votre réveil constaté et évalué, le médecin anesthésiste signera votre bulletin de sortie de salle de réveil.

    Vous serez alors raccompagné(e) vers votre chambre, où le personnel soignant d’étage poursuivra votre surveillance post-opératoire jusqu’à la décision de sortie décidée par le médecin qui vous aura opéré.

    Organisation type de votre journée: (celle-ci peut être modifiée en fonction des impératifs du service et de votre état de santé)

    o Petit déjeuner à 8h
    o Soins
    o Réfection de votre chambre
    o Déjeuner à 12h

    o Visites autorisées de 11h à 20h
    o Soins
    o Dîner à 18h15

    o Passage de l’équipe de nuit à partir de 20h45
    o Soins et surveillance tout au long de la nuit en fonction des prescriptions
     

    L’IDENTITOVIGILANCE

    Afin de ne pas commettre d’erreur sur votre identité, pour  votre sécurité et pour dossier médical, nous vous demandons de justifier votre identité, nous vous questionnons sur celle-ci et,  avant votre intervention, nous vous remettons un bracelet avec vos nom et prénom

    LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR

    Vous pourrez être confronté(e) à la douleur au cours de votre séjour, nous nous engageons à la prendre en charge. Pour nous aider à mieux adapter votre traitement, c’est vous qui nous indiquez votre niveau de douleur en la notant de 0 à 10, ou en vous aidant au besoin d’une réglette.

    Nous vous aidons à ne plus avoir mal ou à avoir moins mal :

    • En vous expliquant les soins que nous allons vous faire et leur déroulement et en répondant à vos questions,
    • En utilisant le ou les moyens les mieux adaptés : médicaments antalgiques et/ou d’autres méthodes.

    Plan d'accès

    Plateau technique

    La Polyclinique dispose de :

    22 salles d’opération :

    • Secteur général : 10 salles
    • Secteur cardio-vasculaire : 6 salles dont 2 salles de coronarographie et rythmologie, 1 salle hybride
    • Secteur endoscopie :
      • 5 salles
      • 1 salle FIV

     Le secteur périnatalité comprend :

    • 4 salles d’examen
    • 2 salles de césarienne
    • 7 salles d’accouchement
    • 2 salles nature
    • 6 salles de pré-travail

    44 postes de SSPI

    Sortie

    Heures de sortie

    En hospitalisation complète, la date de sortie est estimée dès votre entrée. Parfois, elle peut être retardée pour des raisons médicales.

    Votre sortie doit être autorisée par le médecin responsable de votre hospitalisation, c’est lui qui décide également de l’heure autorisée de sortie.

    En séjour ambulatoire, vous sortez le jour de votre intervention. Parfois, elle peut être retardée pour des raisons médicales.

    Votre sortie sera autorisée par le médecin responsable de votre hospitalisation, c’est lui et l’anesthésiste qui décident conjointement de l’heure autorisée de sortie.

    En cas d’hospitalisation en ambulatoire, vous serez, selon votre intervention, dirigé(e) dans un salon de sortie après votre intervention.

    Formalités

    L’infirmière vous restituera la carte de groupe sanguin, les examens de laboratoires, les radiographies et vos ordonnances personnelles.

    Si votre médecin l’estime nécessaire, il pourra également vous prescrire un transport médicalisé.

    Votre médecin traitant recevra un compte-rendu de l’intervention et de votre séjour.

    La secrétaire effectuant votre sortie vous remettra trois certificats de séjour servant d’arrêt de travail pour la durée d’hospitalisation ainsi qu'une facture qui vous permettra d’obtenir un remboursement éventuel par une mutuelle.

    Si vous n’êtes pas pris en charge par un organisme de Sécurité Sociale, vous devez régler la totalité des frais sous déduction de la provision qui vous aura été demandée à l’entrée.

    Cas particuliers

    Lors d’un séjour en ambulatoire, la sortie du patient doit systématiquement être accompagnée.

    La sortie des enfants mineurs ou des personnes sous tutelle doit se faire en présence d’un parent ou du tuteur.

    Toute sortie non autorisée se ferait à vos risques et périls et vous devrez signer une décharge de responsabilité.

    Règlements des frais

    Avant de quitter la clinique, vous devez passer au bureau des sorties pour les formalités et vous aurez à régler les frais de séjour.

    Les frais de séjour à régler, comprennent :

    • le forfait journalier obligatoire, sauf pour les accidents de travail,
    • le ticket modérateur si vous n’êtes pas pris en charge à 100%,
    • le supplément éventuel pour chambre particulière,
    • les suppléments que vous aurez demandés (télévision, téléphone, lit accompagnant, repas accompagnant, forfait administratif…),
    • les suppléments éventuels d’honoraires : les praticiens qui assurent vos soins peuvent avoir opté pour le secteur conventionnel à honoraires libres. Dans ce cas, ils sont autorisés à pratiquer des dépassements d’honoraires qui resteront à votre charge.

    Questionnaire de satisfaction

    Afin d’améliorer nos prestations, nous souhaitons mesurer la qualité des services de notre établissement.

    Pour ce faire, nous vous demanderons de nous communiquer votre adresse mail afin qu’un questionnaire vous soit envoyé à la suite de votre séjour

    Poursuite du traitement

    Avant de quitter le service, vous recevrez de l’infirmière ou du médecin les ordonnances nécessaires à la poursuite du traitement s’il y a lieu ainsi que les rendez-vous ultérieurs.

    Transport

    Si votre état nécessite un transport en ambulance ou VSL, prescrit par votre médecin, vous pouvez appeler une ambulance ou un VSL de votre choix. En cas de transfert vers une autre structure, l’établissement prend en charge l’ensemble des formalités administratives nécessaires.

    Votre visite

    Accompagnants

    Les accompagnants peuvent obtenir un lit pour la nuit (uniquement pour les patients en chambre particulière) moyennant un supplément à votre charge incluant le petit déjeuner. La demande de lit accompagnant doit être faite auprès du personnel du service d'hospitalisation.

    Les accompagnants peuvent également commander un repas. Les tickets de repas sont à acheter entre 9h00 et 17h00 au bureau des sortie (paiement par carte bancaire uniquement).

    Le midi, les accompagnants peuvent se restaurer au self de l’établissement. Les repas du soir seront servis en chambre.

    Restrictions

    Téléphones portables : En raison du risque d’interférences avec les dispositifs médicaux, l’usage des téléphones portables est interdit dans l’établissement.

    Fleurs : Par mesure d’hygiène, nous vous remercions de ne pas apporter de plantes ou de fleurs naturelles dans les services de soins, sauf en maternité.

    Animaux : Ils ne sont pas autorisés.

    Tabac : Pour votre santé et la sécurité de tous, il est strictement interdit de fumer dans l'établissement ainsi que dans les chambres selon la législation en vigueur.