Gestion de la douleur

Dans chaque établissement, il existe un Comité de LUtte contre la Douleur (ou  CLUD) qui a pour mission d’aider à la définition d’une politique de soins cohérente. Chaque établissement ayant ses propres caractéristiques, chaque CLUD définit sa propre politique de soins en matière de prise en charge de la douleur. Mais les CLUD sont toujours composés de personnes exerçant dans l’établissement : médecins, responsable de pôle, pharmacien, infirmier, aide-soignant, sage-femme ... Mais même si chaque CLUD est indépendant, les différents protagonistes sont susceptibles de se rencontrer pour parler des problématiques communes.


La douleur, c'est quoi ?

Définition selon l’IASP (Association Internationale pour l’étude de la douleur) :
« La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée ou non à un dommage présent ou potentiel, ou décrite en termes d’un tel dommage. »

D’origines diverses :
Les douleurs provoquées par les soins ou certains examens : piqûres, pansements, retrait de drain…
Les douleurs aiguës comme les fractures, celles survenant après une intervention chirurgicale
Les douleurs chroniques comme le mal de dos, la migraine,
Les douleurs  du cancer qui nécessitent une prise en charge spécifique.


Prendre en charge votre douleur, c'est d'abord l'évaluer

Vous avez mal… votre douleur, parlons-en !

Pour avoir un langage commun, l’évaluation de la douleur se fera à l’aide d’une note comprise entre 0 et 10.
0 représente aucune douleur et 10 la pire douleur que vous puissiez imaginer

Pourquoi une note ?

  • pour rendre visible un symptôme invisible
  • parce que tout le monde ne réagit pas de la même manière devant la douleur
  • et pour suivre l’évolution de votre douleur dans le temps  (douleur avant et après traitement, apparition d’une complication…)

Ces évaluations peuvent avoir lieu plusieurs fois par jour si votre cas le nécessite. Si une douleur apparaît, n’attendez pas qu’elle devienne trop forte. Prévenez tout de suite le personnel soignant de jour comme de nuit.

Vous n’arrivez pas à chiffrer votre douleur ?
Il existe d’autres échelles qui peuvent mieux vous correspondre.

Nous sommes là pour vous écouter, vous soutenir et vous aider.
Votre participation est essentielle.


Traiter votre douleur

Une fois la douleur évaluée, votre médecin peut prescrire des antalgiques. Ils servent à soulager la douleur. Dans certains cas, des dispositifs médicaux spécifiques (PCA, pompe…) pourront vous être proposés. Votre médecin vous expliquera son fonctionnement mais si vous avez d’autres questions, les infirmières restent à votre disposition.

Nous allons vous aider à ne plus avoir mal ou à avoir moins mal :

  • en répondant à vos questions
  • en vous expliquant les soins que nous allons vous faire et leur déroulement
  • en utilisant le ou les moyens les mieux adaptés

Votre avis nous intéresse

Dans le questionnaire de sortie, nous vous invitons à nous donner votre avis sur la prise en charge de la douleur. Si malgré nos efforts, vous estimez que votre douleur a été mal prise en charge, vous pourrez nous l’indiquer dans le questionnaire de satisfaction. Sans votre aide, nous ne pourrions pas réajuster nos actions.